Le jardin des délices. J. Bosch

mardi 11 février 2020

Friedrich Hayek, visionnaire de l'UE: le marché contre la démocratie

"Une fédération d'Etats-nations est le plus sûr moyen d'imposer, sans avoir pour autant à l'assumer, l'impossibilité de politiques économiques nationales socialement redistributives ou protectrices de tels ou tels secteurs pour des questions d'intérêt général ou d'indépendance. C'est la voie royale pour imposer de par la seule logique d'une structure institutionnelle et économique supranationale intégratrice trop vaste pour devenir un super Etat fédéral, la nécessité de retirer l'ensemble de l'économie de toute politique nationale interventionniste en lien avec des exigences démocratiques quelconques. Il y a dans la logique même d'une vaste fédération continentale d'Etats-nations une nécessité fonctionnelle qui impose mécaniquement le remplacement des politiques économiques par de simples logiques de marché concurrentielles, l'hétérogénéité des économies en question et la cohésion nationale résiduelle étant trop importantes pour permettre, sans tensions internationales ingérables, les ajustements immenses que supposerait une unification économique et sociale à cette échelle." (F. Hayek, The economic conditions of interstate federalism,1939)