Le jardin des délices. J. Bosch

samedi 8 décembre 2012

2) Aspect de la crise anthropologique des sociétés modernes: la régression narcissique dans la société du spectacle

Dernière mise à jour, 07-04-2018

Notions du programme: le sujet, la conscience, l'inconscient, le désir, la liberté, la culture, la technique, le travail, le temps

Société du spectacle et tittytainment
La société du spectacle que véhiculent les médias de masse est ce que Brzezinski, ancien conseiller du président des Etats-Unis, Jimmy Carter, dans les années 1970,  a conceptualisé sous la forme du "tittytainment." D'après ses estimations, l'économie mondiale n'aurait, à l'avenir, besoin que de 20 % environ de la population pour continuer à fonctionner (estimations qui ont pu varier suivant ses périodes: on donne ici le maximum qu'il donnait dans ses bons jours). Le reste est donc censé devenir superflu et constituer une menace pour l'ordre mondial sous hégémonie américaine. Pour y faire face, il a développé ce concept de tittytainment. Nous sommes maintenant outillés pour en comprendre le sens profond. Il s'agit de la contraction de deux termes: le "tit" qui est un mot vulgaire de l'argot (le nichon) et l'entertainment (le divertissement à la sauce américaine). Le "tit", n’est pas à entendre de façon réductrice avec une connotation exclusivement sexuelle (le show télévisé avec des hôtesses au décolleté vertigineux!) Il désigne plus fondamentalement un spectacle qui, de par sa texture même, produit un effet en tout point semblable à celui du lait maternel sur le nourrisson: une profonde léthargie qui découle de la reconstitution du rapport intégralement fusionnel à la mère, la réintégration complète dans la "matrix".