Le jardin des délices. J. Bosch

lundi 22 juin 2020

Sommaire du chantier

Eléments d'une instruction publique en philosophie
Entre parenthèses, les notions des programmes de terminale étudiées.

Sens donné ici à un enseignement de philosophie à vocation émancipatrice (la politique, la liberté, l'Etat et la société, le droit, l'inconscient, l'histoire, la religion, le travail, la vérité)

I Qu'est-ce que l'humain?
1) La néoténie ou l'inachèvement biologique de l'être humain (la culture, la technique, la politique, la société, le vivant)
2) Implications anthropologiques de la néoténie (la culture, la technique, l'art, le désir, le langage, l'histoire)
3) L'origine sociale de l'individu dans l'anthropologie des contes
4) Implications pratiques de la néoténie (la morale, la politique, la liberté, l'histoire, la société)
5) Questionnement à partir de l'énigme du "chaînon manquant": le chimpanzé, le bonobo et nous

lundi 15 juin 2020

1) Des droits des animaux. Questionnement autour de la "faillite fondamentale de l'homme"

Mise à jour, 21-06-20


"La vraie bonté de l'homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu'à l'égard de ceux qui ne représentent aucune force. Le véritable test moral de l'humanité (le plus radical, qui se situe à un niveau si profond qu'il échappe à notre regard), ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci: les animaux. Et c'est ici que s'est produite la faillite fondamentale de l'homme, si fondamentale que toutes les autres en découlent." (Milan Kundera)

  Introduction
N'y allons pas par quatre chemins pour introduire ce sujet; on s'inspirera d'une remarque du primatologue F. de Waal: il avait assisté à un colloque où l'on dissertait à l'infini, sans arriver à se mettre d'accord, pour savoir comment se comporter avec les animaux, et s'il fallait tenir compte de ce qu'ils pouvaient éprouver, si tant est qu'ils éprouvent quelque chose, comme certains en doutaient; la question a finalement été vite réglée quand on a fait visionner à tout le monde la séquence d'un cochon qui hurlait de façon indescriptible en subissant une castration sans anesthésie. En ce  sens, il est tout à fait certain que l' argument le plus percutant qu'on pourra jamais présenter ici en faveur de la cause animale, consistera à proposer de visionner ce documentaire de Shaun Monson, Earthlings, fruit de cinq années de travail, consacré aux traitements que nos sociétés industrielles réservent aux animaux, que ce soit dans les abattoirs, les laboratoires, les lieux d'élevage industriel, etc.:

dimanche 7 juin 2020

2b) Les "démocraties" modernes: critique du système des partis politiques

Origine des partis politiques
Pour remonter à la racine des problèmes que pose aujourd'hui la césure de plus en plus prononcée que nous constatons entre les classes des politiciens et leur population, on commençera par repartir de l'origine de la formation des partis politiques. Ils constituent, bien sûr, des rouages essentiels du gouvernement représentatif, sans lesquels celui-ci ne pourrait tout simplement plus fonctionner. On s'appuyera ici sur un petit texte, paru à titre posthume, en 1950, de Simone Weil, une grande dame de la philosophie, au XXème siècle: Note sur la suppression générale des partis politiques. Le préjugé partout répandu, auquel nous allons nous attaquer, par son biais, voudrait que supprimer les partis reviendrait à supprimer la démocratie. Le sens du propos de Simone Weil va exactement à contre courant: la suppression des partis est, au contraire, un préalable indispensable à l’institution d’une démocratie. Restera, évidemment, la question cruciale de savoir par quoi ils pourraient être remplacés dans le cadre d'un tel projet? Pour apaiser l'angoisse du vide qui ne manquera pas de surgir ici, on évoquera assez vite une piste indiquant un début de solution que nous a laissé l'histoire politique moderne.

lundi 1 juin 2020

2a) Les "démocraties" modernes: requalification de ces régimes politiques

Mise à jour, 30-06-20

L’usage des "…" signifie que le caractère démocratique de ces sociétés peut être mis en question. Il y a une série de solides arguments à développer qui vont dans ce sens et qui aboutiraient à choisir des termes qui les qualifieraient beaucoup mieux, comme "gouvernement représentatif", "gouvernement mixte", "aristocratie élective", ou encore,"oligarchie libérale". Pour commencer, il faut déjà se débarrasser d'un mode de classification simpliste et binaire des régimes politiques qui opposerait les bonnes démocraties occidentales aux mauvaises dictatures.

Le Bien  / Le Mal
Etat démocratique / dictature
Des dirigeants élus / des dirigeants non élus
La liberté de la presse, le pluralisme / la censure, le parti unique

dimanche 24 mai 2020

4) Des droits des animaux. Elaborer un système éthique qui ne dépende plus des armes de guerre

Mise à jour, 16-06-20

"Nous pouvons détruire les animaux plus facilement qu’ils ne peuvent nous détruire : c’est la seule base solide de notre prétention de supériorité. Nous valorisons l’art, la science et la littérature, parce que ce sont des choses dans lesquelles nous excellons. Mais les baleines pourraient valoriser le fait de souffler et les ânes pourraient considérer qu’un bon braiement est plus exquis que la musique de Bach. Nous ne pouvons prouver qu'ils ont tort, sauf par l’exercice de notre pouvoir arbitraire. Tous les systèmes éthiques, en dernière analyse, dépendent des armes de guerre (je souligne)." (Bertrand Russell, Mortals and others: American essays, 1931-1935)

jeudi 21 mai 2020

L'art opératique de l'EN

L'histoire militaire du XXème siècle nous apprend comment l'Armée rouge a fini par laminer la machine de guerre nazie, certes, au prix de pertes absolument colossales; il est bien établi aujourd'hui, même si le filtre de l'anticommunisme continue sans doute de fausser passablement le jugement de beaucoup de monde, que c'est avant tout grâce à elle que nous avons échappé au "règne millénaire" du IIIème Reich. Nous devrions lui en être éternellement reconnaissants sachant les sacrifices que cela a impliqué pour ce peuple.

lundi 11 mai 2020

7) La grande ligne de partage des eaux de 1914-1918


On partira ici, comme un phare dans les ténèbres, du seul philosophe de renommée internationale à s'être opposé d'entrée et jusqu'à la fin, au prix de sa carrière, à l'effroyable boucherie de 14-18, cette grande ligne de partage des eaux: l'exception qui confirme la règle de l'aveuglement qui prévaut dans ce milieu là, présumé "éclairé". En France, par exemple, un de ses chefs de file, Bergson, relayait sans sourciller la propagande gouvernementale pour présenter cette guerre comme un combat de la civilisation contre la barbarie germanique; même un socialiste comme Mauss finit par s'engager volontairement dans l'armée. De l'autre côté, en Allemagne, Simmel croyait benoîtement que la guerre allait permettre aux gens de sortir de leur blasement, cette disposition d'esprit qui découle nécessairement de la croyance que tout peut s'acheter avec de l'argent, etc.

vendredi 1 mai 2020

1b- Qu'est-ce qu'un socialisme de liberté? Critique indigène et idéaux républicains: liberté-égalité-fraternité

Mise à jour, 22-06-20
Ce qui suit constitue l'approfondissement de cette thèse qui consiste à soutenir que s'il y a un socialisme qui mérite aujourd'hui qu'on s'y intéresse de près, c'est celui qui accomplirait une forme ou une autre de renaissance des sociétés primitives dans les conditions de vie modernes. La source principale d'informations sera ici le texte de l'anthropologue D. Graeber, La sagesse de Kandiaronk, la critique indigène, le mythe du progrès et la naissance de la gauche.

mardi 11 février 2020

Friedrich Hayek, visionnaire de l'UE: le marché contre la démocratie

"Une fédération d'Etats-nations est le plus sûr moyen d'imposer, sans avoir pour autant à l'assumer, l'impossibilité de politiques économiques nationales socialement redistributives ou protectrices de tels ou tels secteurs pour des questions d'intérêt général ou d'indépendance. C'est la voie royale pour imposer de par la seule logique d'une structure institutionnelle et économique supranationale intégratrice trop vaste pour devenir un super Etat fédéral, la nécessité de retirer l'ensemble de l'économie de toute politique nationale interventionniste en lien avec des exigences démocratiques quelconques. Il y a dans la logique même d'une vaste fédération continentale d'Etats-nations une nécessité fonctionnelle qui impose mécaniquement le remplacement des politiques économiques par de simples logiques de marché concurrentielles, l'hétérogénéité des économies en question et la cohésion nationale résiduelle étant trop importantes pour permettre, sans tensions internationales ingérables, les ajustements immenses que supposerait une unification économique et sociale à cette échelle." (F. Hayek, The economic conditions of interstate federalism,1939)

vendredi 17 janvier 2020

2) Les régimes de la mobilisation dans le salariat: le management post-fordiste et son avant-garde nazie

Il s'agira ici d'une modeste tentative pour donner aux ploucs, ces gens qui s'imaginent encore vivre dans la modernité, des outils maniables dans la limite de leurs moyens, dont ils pourront, le cas échéant, se servir pour essayer de sortir de leur état d'arriération, et avoir une chance d'être enfin en phase avec leur époque, au lieu de finir bêtement leur vie à arpenter des ronds-points.
Pour cela, la post-modernité sera présentée ici suivant deux volets complémentaires:
1-Le management post-fordiste des individus via son avant-garde nazie.
2-Le monde réticulaire (en réseau) des projets dans lequel l'individu doit savoir s'insérer pour réussir sa vie.