Le jardin des délices. J. Bosch

dimanche 29 juin 2014

4-L'effacement du clivage droite - gauche sous le signe du drapeau bleu

Dernière mise à jour, le 13-04-2018.

Notions du programme en jeu: la politique, l'histoire, la religion, l'Etat et la société, les échanges, le droit et la justice, la culture, la morale

La fin des trois grands débats entre la droite et la gauche
La ligne d'analyse que suit Alain de Benoist (1) me semble assez bien synthétiser les raisons historiques de fond qui explique la perception très juste qu'a la population, aujourd'hui, comme toutes les enquêtes d'opinions le montrent, d'une perte de signification de ce clivage qui avait structuré la vie politique depuis la Révolution de 1789:"les trois grands débats qui, depuis deux siècles, avaient entretenu en France le clivage droite-gauche, sont aujourd'hui pour l'essentiel terminés." (de Benoist, L'effacement du clivage droite gauche, p. 3 )

jeudi 5 juin 2014

3) Bleu-Rouge vs Blanc, le grand tournant de l'affaire Dreyfus


Dernière mise à jour, le 01-04-2018

Notions du programme en jeu: l'histoire, la politique, l'Etat et la société, la liberté, la religion, le travail

La neutralité initiale des socialistes
L'affaire Dreyfus n'est, en elle-même, qu'un banal fait divers qui tiendra en haleine l'opinion publique de 1894 à son épilogue en 1906. Un officier juif de l'armée française est accusé à tort d'avoir livré des secrets militaires aux Allemands. L'importance capitale de cette affaire vient du fait qu'elle va cristalliser autour d'elle le conflit politique bleu-blanc-rouge et conduire à une reconfiguration bipolaire du paysage politique annonçant ce qu'il deviendra au XXème siècle. En ce sens,"l'affaire Dreyfus peut être comparée fort bien à une révolution politique..." (Sorel,  La décomposition du marxisme, p. 43) Au point de départ, la position des socialistes consiste à adopter très généralement une attitude de neutralité conforme à la tripolarisation du champ politique qui prévalait jusque là: cette affaire a d'abord été perçue, par eux, comme un conflit opposant deux fractions des classes dominantes de la société qu'ils renvoyaient dos-à-dos: les réactionnaires anti-dreyfusards de droite (les blancs), et les dreyfusards de la bonne bourgeoisie libérale et républicaine de gauche (les bleus)