Le jardin des délices. J. Bosch

samedi 14 octobre 2017

Eléments pour un enseignement de philosophie à vocation émancipatrice

Mise à jour, 27-06-2020

Notions du programme en jeu: la liberté, le sujet, la conscience, l'inconscient, l'histoire, la politique, l'Etat et la société, le droit et la justice, la religion, le travail, la vérité.

a) Définition préliminaire et problème: l'école est-elle un lieu possible d'émancipation?
Ce qui est entendu ici par "vocation émancipatrice" se décline en quatre thèmes complémentaires et indissociables. Premièrement, et pour aller directement à celui qui donne la finalité dernière d'un tel enseignement, il s'agira de contribuer à former des citoyens éclairés en mesure de réfléchir aux institutions de leur société pour savoir si elles conviennent ou non. Et si elles ne convenaient pas, comme semble l'indiquer un ensemble de sérieux problèmes que nous connaissons aujourd'hui, de se demander, à ce moment là, en quel sens les transformer. Mais, vingt années de pratique dans le cadre de l'Education Nationale m'ont conduit à la conclusion ferme et définitive que les dispositifs de cette institution sont agencés de façon telle qu'ils nous entraînent aux antipodes d'une logique d'émancipation ainsi entendue. Certes, il reste possible de l'entreprendre, mais seulement à la marge, et en étant prêt à dépenser une quantité considérable d'énergie pour aller à contre-courant des incitations institutionnelles, le tout sans compter les ennemis que l'on ne manquera pas de se faire (si je me réfère à mon expérience personnelle, comptez en avoir bien plus que des alliés).